fbpx

Pendant des années, je ne t’ai pas aimé, je n’ai pas pris soin de toi… Je t’ai délaissé…Accablé par tous ses complexes d’être trop grande, trop fine et de n’avoir aucune forme… Accordant trop d’importance au standard de notre société qu’on nous impose…

Alors je t’ai oublié jusqu’à même ne plus te regarder, jusqu’à même nous déconnecter… Oubliant l’importance de ta présence. Je t’ai rangé au placard pour ne plus avoir à m’occuper de toi. J’ai même tenté un vendredi soir malheureux de te faire taire à tout jamais. Dieu merci, j’ai échoué !!!

Alors DESOLE…

Puis un jour, tu t’es révolté, tu es sorti du placard pour me rappeler l’importance de prendre soin de toi. L’importance de comprendre que tu es mon allié le plus fidèle. Que toi sans moi ou moi sans toi, nous ne pouvons pas être vivants dans cette vie. Et que nous somme un tout dans cette densité de la matière.

Et tu as su me le rappeler de façon vraiment violente, tu as pris énormément de poids mon petit corps… Tu as pris du poids pour me faire ressentir physiquement ta souffrance intérieure… Tu n’as pas hésité à me mettre dans des situations très douloureuses qui m’ont fait pleurer de chagrin… Tu as tiré la sonnette d’alarme pour un dernier appel d’urgence.

Urgence… Ce mot défini bien l’état dans lequel tu étais mon corps… En état d’urgence…

Alors PARDON…

Il y a 3 ans, je me suis arrêté. J’ai tout stoppé autour de moi pour écouter ce silence qui émanait de toi !!! Et j’ai compris l’importance de t’entendre à nouveau chanter… De te voir à nouveau danser… De te voir à nouveau rayonner…

J’ai cherché toutes les solutions pour te faire du bien, je m’y suis souvent perdu. Puis j’ai compris qu’il n’y avait pas de recette miracle. Je suis donc revenu à des choses simples comme te parler à nouveau, te toucher, te regarder et par dessus tout à t’aimer à nouveau…

A chaque signe que tu m’envoyais, je stoppais la terre entière pour entendre ton message et tu sais quoi mon petit corps… On y est arrivé… On a réussi ensemble… Il nous aura fallu 3 ans… J’ai faillis quelques fois baisser les bras… Finalement, je n’ai rien lâché. Et maintenant, à chaque coup d’œil dans le miroir, je tombe un peu plus amoureuse de toi.

MERCI…

Merci d’être là et de pouvoir me déplacer sur cette terre… Merci pour toutes les sensations que tu me fais ressentir… Merci de créer à nouveau tant de connexions sous ma peau et merci pour toutes celles qui sont encore à venir… Merci de pouvoir aimer et de le montrer en caresse… Merci pour ces centaines d’orgasmes, lorsque je fais l’amour… Merci d’être toi, car tu es parfait dans ton imperfection… Merci de porter mes organes et d’être en bonne santé aujourd’hui.

JE T’AIME !!!

Tu es mon véhicule dans cette vie et c’est moi qui t’ai choisi, aujourd’hui, je le sais. Alors je vais passer le reste de ma vie à t’aimer, te chérir et te soigner. Et maintenant il est temps de t’accorder le repos dont tu as besoin. Respire à nouveau à plein poumon. Tu es fort, tu es beau, tu es comme je l’ai toujours désiré en étant simplement toi !!! Aujourd’hui, j’ai compris qu’il n’est pas important de vouloir remplir certains critères de beauté pour être aimé des autres à partir du moment où moi, je t’aime…

Dans quelque temps, je vais t’accorder une dernière réparation… Non pas que tu en es réellement besoin… Juste parce que mon petit corps, tu mérite le meilleur dans cette vie. Tu mérite de resplendir en dehors de toi, toute la beauté que je possède à l’intérieur de moi…Une ultime étape…La dernière fusion…Moi, ton âme… Toi, mon corps… Le temps est venu de s’unir à jamais dans cette vie et de former qu’UN !!!

DESOLE… PARDON… MERCI… JE T’AIME !