fbpx

Je me rends compte ce soir, c’est la première fois que je prends le temps de t’écrire… La première fois que je suspends le temps pour te donner ces quelques mots.

On en a vu des vertes et des pas murs ensemble… Combien de fois il a fallu que je te ramasse casser en miette à même le sol… Mais à chaque fois, je te recolle et c’est reparti pour un tour !

C’est fou cette capacité que tu as d’aimer vite et fort. Très peu de personne te connaisse aussi bien que moi, trop peu savent qu’avec toi, c’est tout ou rien, il n’y a pas de demi-mesure. Mon Dieu, comme on a pu nous reprocher notre intensité ces derniers temps et tu as fini par te taire en amour…

Mais tu sais mon cœur, personne ne meurt d’avoir été brisé… Tu sais te reconstruire vite et fort. Tu as été rejeté, d’autre n’ont pas su t’estimer à ta juste valeur… Ne regrette jamais tout ce que tu donnes. Nous vivons dans un monde qui manque cruellement d’amour, alors donne encore autant que tu peux et aussi fort que tu le souhaites.

Ça serait bête de passer à côté de belles histoires, de t’empêcher de faire ses rencontres magiques qui te font grandir à chaque fois. Je sais qu’il t’arrive encore parfois de porter des masques parce que tu crains de ne pas être aimé en retour, c’est totalement absurde…

Alors avant de vouloir battre pour quelqu’un d’autre, bat pour toi…
Bats pour mon corps que tu dois alimenter…
Bats pour ses deux petits être que tu as déposé sur terre…
Bats pour ses milliers de sentiments que tu sais ressentir…
Bats pour ce métier que tu as choisi et qui te remplit d’amour…
Bats pour voir encore le soleil se lever et la lune briller…

Et peut-être qu’un jour tu arrêteras de te plaindre et tu seras fière de toutes ses cicatrices que tu portes qui t’ont rendu à chaque plus fort… De ces histoires que tu as vécu qui sont ton héritage personnel… La mémoire des émotions hallucinantes que tu es capable de vivre !

Arrête de craindre qu’on t’abandonne !
Arrête de craindre qu’on te rejette !

Le seul bénéfice que tu obtiendras de tes peurs, c’est de t’imposer des limites. Et ce sont ses mêmes limites qui t’ont fait souffrir jusqu’à maintenant… Il est temps de comprendre que tu n’es pas fait pour aimer de façon limiter, mais pour offrir de façon illimitée…

Alors OUI tu vas encore sûrement souffrir… Oui, la déception se pointera encore elle aussi… Parce que l’être humain n’est pas parfait et je te rassure, tu ne l’es pas non plus mon petit cœur…

Sèche tes larmes de tes derniers chagrins, après tout ces hommes ne pleures pas pour toi… Et laisse entrer ceux qui désirent te faire du bien. Sors de cette zone de confort dans laquelle tu t’es volontairement enfermé. L’amour ne s’y trouve pas… L’amour ne t’y attend pas…

On va encore en vivre des vertes et des pas mûres… Je vais sûrement encore te ramasser… Ce n’est pas grave, j’ai compris comment te réparer…

Et surtout… Surtout… Nous savons comment repartir ensemble pour un tour !

Emilie Fourreau – Hypnologue